Le défi de la Belgique, être l’Europe de demain

Ce ne sont pas les débats politiques qui manquent aujourd’hui en Belgique. En effet, entre les politiciens qui font leur campagne, les journeaux qui partent dans tous les sens, le commun du mortel qui se pose plein de question, l’étranger qui nous prend pour des fous (à tort ou à raison). Bref, on ne s’y retrouve plus vraiment.

Et malgré tout, j’ai envie de vous partager aujourd’hui un texte que je trouve particulièrement bien visé sur le défi politique d’aujourd’hui en Belgique. Vous avez tous que je suis un Européen convaincu. Pour moi, l’Europe est une invention fabuleuse pour se découvrir mutuellement et permettre à tous ses habitants de vivre ensemble et de partager nos cultures.

Or, aujourd’hui, ce qui fait péter la Belgique c’est quoi? Eh oui, c’est bien un problème culturel. On ne parviens plus à s’entendre et à se comprendre. Un peu comme la tour de Babel. Mais il faut y voir une opportunité pour ré-inventer notre manière de voir les choses. Bruxelles et la Belgique a toujours été un carrefour entre les différentes cultures. Le défi de demain c’est de pouvoir montrer qu’il y a des solutions pour vivre ensemble malgré nos différences culturelles. La Belgique est le laboratoire de l’Europe. Et si demain nous parvenons à trouver une bonne manière de vivre ensemble, alors nous deviendrons un modèle de vie en communauté pour l’Europe d’après demain. Car l’Europe c’est la multiculturalité, c’est le respect des minaurités, c’est le partage et le dialogue…

Je pense qu’il est donc primordial de réfléchir à ces problèmes aujourd’hui. Je souhaite vraiment que les politiciens y réfléchissent et voient grand ! En effet, nous devons proposer des solutions génériques et adaptables à plus grande échelle. Ce n’est que dans des cas pareils qu’on pourra avancer.

Je n’en dis pas plus et je vous renvoie vers cet article paru dans la Libre Belgique le 21 mai 2010 : Etre belge, c’est avoir besoin de l’autre pour se définir

Leave a Comment.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.