La force du réseau familial

Sens de la famille

J’ai la chance d’avoir grandi dans une grande famille. Mais que veux vraiment dire ce mot « famille » ? Oui, Je suis né dans une famille, avec deux parents, et plusieurs frères et soeurs. Mais est-ce que c’est tout? Est-ce que la famille se résume à ça? En tout cas, la famille est une des seules chose que j’ai reçu dès ma naissance et que j’aurais toujours. Voici donc une petite réflexion sur ma vision de la famille.

La famille c’est avant tout mes frères et soeurs avec qui j’ai grandi et qui m’ont suivi tout au long de ces années. Comme petit dernier ils m’ont inspirés, guidés, énervés, mais j’ai également des souvenirs extra avec eux. C’est donc aussi avec eux que j’ai le lien le plus proche.

ag5

Un soutien

C’est ensuite mes oncles et tantes qui m’ont soutenus, encouragés, conseillés. Je les ai vu quelques fois par an pour certains, moins souvent pour d’autres, mais ils ont toujours été là en toile de fond et savaient globalement ce que je devenais. En cas de besoin je savais que je pouvais toujours sonner à leur porte pour un conseil.

Puis, environ au même niveau, se situe le cercle des cousins qu’on voit 2 fois par an pour certains, plus pour d’autres en fonction des affinités. On passe des bons moments ensemble, on partage et on échange. Souvent on se rapproche plus des cousins de la même tranche d’âge quand on est jeune, mais avec les années on tisse aussi des liens avec les plus jeunes et les plus âgés.

Un réseau

Un peu plus loin il y a la famille plus large qu’on ne connaît pas très bien. Souvent on entend parler de « cousins » car on nous demande si on connaît pas untel parce qu’il porte le même nom que nous… mais on ne voit pas qui c’est. Pourtant ça nous permet de les suivre de loin et de se dire qu’on a quand même une famille pleine de personnalités différentes avec des gens qui font plein de trucs chouettes et qu’on mériterait à mieux connaître.

On ne peut pas toujours connaître tous les liens familiaux qui nous unissent et les arbres généalogiques nous perdent rapidement. Pourtant il y a quelque chose qui nous rassemble car nous partageons d’une certaine manière un passé commun. Et c’est ça qui nous amène à la force d’une famille au sens large.

Maintenir le lien

cropped-world-connect-26465371

Aujourd’hui j’ai choisi de ne plus laisser les choses au hasard. Nous sommes tous plein de ressources, d’idées et de potentiel. Et nous avons quelque chose de fort qui nous relie, certes intangible, ce sont les valeurs que nous ont partagés nos ancêtres communs.

Je veux à leur image pouvoir être un maillon de la chaine. Même si nous sommes dans un monde complexe et que seul on se sent parfois un peu démuni. Je pense que c’est en famille que nous pouvons faire quelque chose.

Un réseau familial

Je suis convaincu que nous gagnons à mieux nous connaître et à plus interagir ensemble. Savoir ce que nos cousins font et pouvoir puiser dans les innombrables talents que la famille regroupe est une aubaine. C’est en partageant nos expériences de vie que cela est possible.

La famille n’est pas seulement un groupe de personnes dont on ne connait pas tout le monde mais qui portent le même nom que nous. C’est aussi un réseau de gens auquel on peut faire appel quand on a besoin. Que ce soit :

  • Pour un conseil spécifique et professionnel
  • Pour visiter une nouvelle ville / région / pays
  • Pour partager une passion

C’est en renforçant et en maintenant les relations entre générations qu’on peut tisser ces liens et y puiser des relations formidables.

Je pense donc que nous devons cultiver ces relations. Même si ce n’est pas toujours évident car le temps et la distance nous sépare, mais la technologie et internet nous rapproche ! C’est donc devenu facile d’envoyer des nouvelles de temps en temps, de se connecter sur Facebook ou LinkedIn ou de profiter d’un passage dans la région pour dire bonjour.

En ce début d’année ou ma famille grandi encore un peu avec mon fils qui vient de naître, voici un bon engagement à prendre.

Quand les montagnes se transforment en briques

En janvier j’ai eu la chance de partir grimper en Chine sur des falaises dont j’avais entendu parler depuis longtemps. Après avoir atterri à Hong-Kong, j’ai pris la direction de Shenzhen, puis de Guiyang pour atteindre Getu Hé, la région où nous nous étions donnés rendez-vous avec mes partenaires d’expé. Durant ce trajet j’ai pris conscience de la politique menée par la Chine pour développer ses villes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce pays a une grande population et la pauvreté des campagnes poussent de plus en plus de gens à migrer vers les villes. Nous assistons donc à un exode rural massif. On ne parle pas de quelques milliers de nouveaux habitants par an et par ville, mais de plusieurs millions de personnes. Il y a donc une frénésie qui s’est développée autour de la bulle immobilière des grandes villes. Des gratte-ciels poussent comme des champignons, avant même de savoir s’ils seront remplis par l’exode rural. Ils sont construits à une telle vitesse qu’aucune planification de l’aménagement du territoire n’a été faite, pas plus qu’une réflexion concernant le respect de l’environnement. Le but est d’aller vite et ça se sent. C’est mal isolé, mal conçu, mais c’est pas cher …

Continue reading

Ethique et société : avortement, euthanasie hier … extension aujourd’hui

Intervention au Sénat

Voici un texte qui sort du lot et qui présente la vision d’un sénateur par rapport à cette extension de loi de l’euthanasie aux enfants. Je vous invite à le lire et à le méditer car il exprime les choses avec beaucoup de recul. On sent un homme qui a tenté de lutter, et qui en sort désabusé; un peu sonné par la rapidité et le manque de fair play de ses adversaires. Ce serait simplement triste, si le sujet n’était pas aussi crucial pour l’avenir de notre civilisation.

topelement

Continue reading

Le métier de guide montagne

Superbe video qui présente le métier de guide de montagne dans toute sa splendeur !! Michel Serres nous raconte son expérience de la montagne.

La cordée matérialise la relation humaine. Vivre la montagne c’est aussi vivre des relations fortes. On y découvre la notion de vraie solidarité.

Un guide c’est un guide du corps c’est un guide de la morale, c’est un guide de la générosité et c’est un guide de la beauté. Et c’est pour ça que c’est un métier extraordinaire !

Continue reading

Un weekend dans la peuf

Samedi nous remplissons la voiture après que Jean-Phi et Valentine aient terminés leurs service au CHU de Liège. Leur programme leur a laissé un trou de quatre jours. L’occasion rêvée pour aller passer ces jours dans les Vosges. On verra bien ce qu’on peut y faire. Nous sommes donc 5 à monter donc à bord de la voiture en direction du chalet loué pour l’occasion. A peine 4h30 de route pour arriver jusqu’au Tholy. Le chalet est nickel, situé sur la hauteur avec une superbe vue sur la vallée. Je sens que ça va me plaire.

Dimanche matin, en route pour les pistes. Nous prennons la direction de la Bresse, puis on nous conseille de monter au Honeck pour faire du ski de fond. Et en effet, il a neigé la nuit précédente et les paysages sont superbes. Les forêts enneigées nous comblent de leur poudre blanche pour une belle promenade d’une petite vigntaine de kilomètres. Nous étions plusieurs à découvrir le plaisir du ski de fond et malgré ça, très vite adapté à marcher avec ces planches aux pieds, nous adoptons une bonne allure au point de refaire plusieurs tours en fin de journée afin de profiter au maximum du prix payé pour nos skis et le forfait. C’est heureusement plus que quelques courbatures qui égayent notre soirée. Une bonne tartiflette préparée par nos experts cuisiniers nous cloture la journée bien chargée.

Lundi c’est le ski alpin qui est au programme. Nous repartons pour le Honeck, mais cette fois-ci nous allons vers les remontées mécaniques pour voir ce que ces pistes ont dans le ventre. La neige est parfait et nous pousse à sortir des pistes pour profiter de la peuf entre celles-ci. Jean-Phi et moi partons donc pour un slalom entre les arbres … quelques arbres s’en souviendront ! Nous aussi. Le décor des pistes du Honeck et inhabituel pour ceux qui n’ont pas l’habitude des montagnes Vosgiennes. Mais l’effet de la neige entre les forêts de sapins et de hêtres donnent un style unique à l’ambiance.

Mardi, déjà le dernier jour ! Nous ne voulons pas partir trop tard pour reprendre la route de la Belgique. Nous décidons de rester du coté du Tholy pour découvrir le coin. J’ai acheté la carte topographique la veille. En route pour une randonnée dans les forêts des alentours. Le soleil tape et le début du chemin est peu enneigé. Mais plus loin nous montons, et en sortant des sentiers fréquentés la neige est plus profonde. La marche devient plus difficile lorsqu’à chaque pas nous nous enfonçons de 20cm. Mais les filles suivent en marchant dans nos pas ! Ca ne nous arrêtera pas, et après une bonne marche nous terminons notre boucle au chalet. Il reste encore un peu de temps pour un pique-nique au soleil avant de reprendre la route.

C’était une belle évasion du quotidien pour quelques jours loin des préoccupations. L’air de la montagne, de la neige, du sport et le plein de soleil pour repartir de bon pied ! Voilà quelque chose qu’il faudra réitérer plus souvent. Les Vosges ne sont pas loin, et lorsque la neige n’y est pas, ce ne sont pas les itinéraires de rando et les falaises qui manquent pour autant.

Merci Jean-Phi, Valentine, Matthias et Camille pour ce super weekend

Les photos du weekend