Pendulaire avec un tétraplégique

Un tétraplégique?

Pierre-Jean est un ami de longue date. C’est lorsque j’étudiais à l’Ecole Royale Militaire comme candidat officier que nous nous sommes rencontrés. Il avait également le projet de faire les études de polytechnique et nous sommes donc tous les deux rentrés dans la 158 POL !

0152-ns

Après notre première année à l’ERM nous avons choisis de poursuivre nos études dans le civil car pour différentes raisons la vie militaire ne répondait pas à nos objectifs de vie sur le long terme. A ce moment là Pierre-Jean est donc parti continuer ses études d’ingénieur à l’UCL, alors que moi je suis allé à l’ULg. Mais pendant cette année à l’UCL, Pierre-Jean à été victime d’un grave accident qui l’a rendu tétraplégique.

Ça m’a donc frappé la première fois que je l’ai revu, quelques semaines après l’accident, et que ce grand et fort gaillard, ex-militaire, s’est retrouvé paralysé ! C’était un vrai choc qui a pour moi également été une leçon importante sur la fragilité de notre corps et l’importance de bien en prendre soin.

Cet accident date d’il y a plus de 10 ans maintenant. Pierre-Jean a, à force d’un travail impressionnant, regagner de la mobilité ! Il peut aujourd’hui marcher lentement avec une béquille ! En plus de ça, il est également arrivé au bout de ses études d’ingénieur.

Autant vous dire que Pierre-Jean est une force de la nature avec du courage et de la persévérance.

Un projet de pendulaire

Ces dernières années nous n’avions plus été fort en contact Pierre-Jean et moi. Mais Pierre-Jean se souvenait qu’avant son accident nous étions déjà aller grimper en falaise ensemble et que nous avions organisé quelques parcours aventures dans des camps guides. Il connaissait donc ma passion pour les sports d’aventures.

Il m’a donc appelé il y a quelques semaine en m’exprimant un rêve qu’il aimerait bien réaliser malgré son handicap : faire un pendule sous un pont de chemin de fer désaffecté !

Il avait déjà pris ses informations et avait repéré un pont qui avait déjà été utilisé pour des pendules avant en voyant une video sur Youtube. Mais il avait besoin d’une personne compétente pour lui installer les cordes et mettre en place un système capable de le hisser pour remonter sur le pont après la chute.

C’est avec plaisir que je voulais relever le défi ! Je n’avais pourtant jamais installé de pendule avant. Mais ma formation de moniteur d’escalade, d’alpi-secouriste et mon expérience dans les sports aventure me réconfortait dans ma capacité à réaliser ce projet.

GDH_9933

J’ai évidement repéré le mieux possible le lieux au préalable et j’ai également pris mes renseignements auprès de personnes ayant déjà installés des pendulaires afin d’être sur de ne pas rencontrer trop de surprise. Mon but n’étant pas de casser encore plus le corps de Pierre-Jean, déjà bien abimé par son accident !

Mise en place

On a mis toutes les chances de mon coté en s’équipant en conséquence ! Un coffre de voiture bien rempli, plusieurs cordes, un baudrier complet avec bretelles et des couvertures pour protéger les points d’ancrages !

Après un bon moment pour installer toutes les cordes nous étions prêts à nous lancer. Quelques réglages au niveau du système de hissage et de longueur de corde pour vérifier que tout allait bien, et c’était parti ! On a fait passer le frère de Pierre-Jean avant pour qu’il s’élance de la même manière et qu’il évalue les risques potentiels de chocs possible.

On avait le feu vert ! Pour être encore plus safe, Pierre-Jean avait prévu de prendre sa minerve. Cette fois, il ne pouvait vraiment plus se passer grand chose 🙂 Mais malgré toutes ces mesures de sécurité, ça n’enlève rien au fait qu’un pendule reste quelque chose d’impressionnant. Surtout quand on arrive au bord du pont et qu’il est temps de sauter.

Pierre-Jean me regarde et me dit un peu impressionné : « T’es vraiment sûr hein? Tout est bien accroché? »

GDH_9966

Une réussite!

En voyant le sourire de Pierre-Jean en bas de son fil, on a vite compris qu’il avait pris son pied ! Il a pu réaliser son rêve de faire un pendulaire… et il ne s’arrêtera sans doute pas là !!

GDH_9941

Voici le mail que j’ai reçu il y a quelque jour :

Encore un énorme merci, comme je te l’ai dit ce pendule était quelque chose qui me tenait vraiment à cœur, quand j’ai vu les photos de mes potes qui en faisaient j’ai pris ça comme un challenge, mais je n’étais pas du tout sûr que ce serait possible.

C’était donc sur la liste des choses que je voulais vraiment faire, avec apprendre l’italien, assister à la prière du vendredi dans une mosquée et visiter une prison entre autres choses (il paraît qu’il est très difficile d’arriver à visiter une prison)

Outre le soulagement de pouvoir cocher une case sur ma liste, c’étaient vraiment des sensations formidables et je suis impatient de recommencer!

Pierre-Jean

Merci à lui de m’avoir proposé de relever le défi. Et il peut compter sur moi pour tenter d’autres défis du genre. Il faut oser de temps en temps s’élancer dans le vide, et réaliser ses rêves … parfois il ne sont pas si difficile d’accès qu’on le pense.

Leave a Comment.